Projet ‘Six Tunnels’: le nom des premiers artistes connus

sixtunnels_basse

Pepa Ivanova & Lode Vranken (De Bouwerij) et Haseeb Ahmed & Daniel G. Baird seront les premiers artistes, désignés par la Ville de Bruxelles, à proposer une œuvre d’art, respectivement pour les tunnels Basse et Fontaine (quartier Bruxelles-Chapelle) dans le cadre du projet ‘Six Tunnels’ financé par le Contrat de Quartier Jonction. La mission de conception a débuté dès le mois de février. Un nouvel appel sera lancé pour les quatre tunnels suivants dans le courant de cette année. Le réseau artistique No New Enemies apporte une expertise artistique alors que Recyclart aide à ce qu’un processus participatif accompagne le travail des artistes.

De la Bulgarie aux États-Unis : une vitrine internationale

Piqûre de rappel : fin juillet, la Ville de Bruxelles lançait, dans le cadre du Contrat de Quartier Jonction, l’appel à projet Six Tunnels, visant la requalification artistique des six tunnels situés sous la ligne de chemin de fer Nord-Midi. Suivant les recommandations d’un jury externe, le Collège des Bourgmestre et Échevins s’est prononcé sur le nom des gagnants pour les deux premiers tunnels. L’œuvre d’art choisie pour le tunnel Basse sera le fruit d’une collaboration entre l’artiste d’origine bulgare Pepa Ivanova et le bureau d’architecture De Bouwerij, représenté par Lode Vranken. Ensemble, ils proposent, au plafond du tunnel, une installation lumineuse composée de verre. Haseeb Ahmed et Daniel G. Baird, artistes originaires des États-Unis, proposeront, quant à eux, une intervention sur l’ensemble du tunnel Fontaine, multipliant les références artistiques dont notamment la technique japonaise du kintsugi, consistant dans ce contexte à combler les lacunes des carrelages brisés dans les parois du tunnel par des matériaux récupérés dans le quartier.

« Pour chaque contrat de quartier nous investissons dans l’art dans l’espace public », revendique Ans Persoons, Échevine des Contrats de quartier et de la Participation. « On a tous le droit d’être fier de son quartier. L’art ne peut être un privilège des quartiers riches. Tous les Bruxellois ne fréquentent pas régulièrement les musées ou les galeries. Amener l’art dans la rue peut donner envie aux habitants d’en voir plus, leur faire porter un autre regard sur leur quartier, ou peut simplement les inviter à profiter de la beauté. » Le projet Six Tunnels, dont le nom est une référence à la chapelle Sixtine à Rome, s’aligne sur les projets d’art contemporains menés dans les récents contrats de quartier : ‘Melancholia’ de Kendell Geers dans les Cinq Blocs (Contrat de Quartier Jardin aux Fleurs), et la future sculpture évolutive de Nathalie Joiris sur la place Bockstael (Contrat de Quartier Bockstael).

Dès le début du mois de février, les artistes ont débuté leur mission de conception pour le projet Six Tunnels consistant notamment à finaliser le projet artistique et définir une méthodologie de participation avec les habitants du Contrat de Quartier Jonction. « Nous espérons pouvoir inaugurer ces deux tunnels avec tout le quartier, avec les habitants qui y auront contribué et avec les artistes évidemment. Mais, nous espérons également que ces deux nouvelles installations, qui s’intègreront dans le parcours Street Art de la Ville de Bruxelles, attireront un public curieux et permettront de donner un coup de projecteur sur le quartier Jonction et les Marolles », ajoute Karine Lalieux, Échevine de la Culture.

De l’art dans les contrats de quartier, un challenge

L’implémentation de l’art dans l’espace public n’est pas toujours évident, particulièrement dans le contexte des contrats de quartier. « Nous demandons toujours aux artistes d’impliquer le plus possible le quartier dans la création de l’œuvre. Cela peut être aussi bien dans l’élaboration du projet que dans sa réalisation. Cela ne doit certainement pas être une œuvre d’art facile, faite pour plaire, mais cela ne peut pas non plus créer une tension avec le quartier », dit l’Échevine Ans Persoons.

Le Contrat de Quartier Jonction a donc fait appel aux organisations No New Enemies (NNE) et Recyclart, pour encadrer le projet Six Tunnels. NNE est un réseau international d’artistes et de professionnels. Ils offrent une expertise en termes d’art contemporain et aideront les artistes à la finalisation artistique de leur projet. Recyclart est un centre d’art pluridisciplinaire, bien implanté dans le quartier autour de la gare Bruxelles-Chapelle. Parce qu’ils connaissent  si bien les spécificités du quartier et ses habitants, les membres du Recyclart sont les mieux placés pour accompagner les artistes dans la mise en place d’un processus participatif.